Les caractéristiques des lettres – صِفاتُ الحُروف – Leçon 6

1. Introduction

Définition : Les “Sifât”- صِفاتُ  font références aux caractéristiques de la lettre. C’est la manière dont une lettre est articulée et qui la différencie des autres lettres. L’intérêt de ces caractéristiques est de distinguer les lettres qui partagent un même point d’articulation (makhraj).

Cependant, pourquoi avons-nous besoin des “Sifât” alors que nous connaissons le point de sortie d’origine de la lettre ?

Les points de sortie fournissent une information sur l’endroit d’où vient la lettre alors que la caractéristique apporte des informations supplémentaires quant aux particularités de la lettre afin qu’elle soit prononcée correctement. Les caractéristiques – صِفاتُ sont de deux ordres:

  • Les caractéristiques ayant une modalité opposée (complémentaire)

  • Les caractéristiques sans modalité opposée (non-complémentaire)

Cette première partie s’intéressera aux caractéristiques ayant une modalité opposée. Les caractéristiques – صِفاتُ ayant un opposé sont les suivantes :

 

Caractéristiques

Caractéristiques opposées

Le chuchotement – الهَمسُ

La prononciation franche – الجَهْرُ

La dureté – الشِّدَّةُ

L’intermédiation – التَّسوط

La douceur – الرَّخاوَةُ

La fermeture – الإِطْباقُ

L’ouverture – الإنْفِتاح

L’écoulement – الإِذْلاقُ

La prononciation nette – الإصْماط

L’élévation – الإِسْتِعْلاء تَفْخِيمٌ

L’abaissement –  – تَرْقِيقٌ الإِسْتِفْعال

 

2. Le chuchotement – الهَمسُ et la prononciation franche – الجَهْرُ

 

A.  Le chuchotement – الهَمسُ

 

Définition: poursuite faible ou légère du souffle (expulsion de l’air) tel un chuchotement lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune.

La caractéristique du chuchotement – الهَمسُ se retrouve pour dix lettres :

 ت - ث - ح - خ-  س - ش - ص-  ف-  ك-  ه

 

Exemples de chuchotements – الهَمسُ

 

Lettres

Exemples

Sourate/verset

ت
فَلَمَّا أَضَاءَتْ

2:17

ث
ثُمَّ بَعَثْنَاكُم

2:56

ح
إِنَّمَا نَحْنُ

2:11

خ
وَمَا يَخْدَعُونَ

2:9

س
مُسْتَهْزِئُونَ

2:14

ش
وَمَا يَشْعُرُونَ

2:9

ص
مُصْلِحُونَ

2:11

ف
الْمُفْلِحُونَ

2:5

ك
يَكْذِبُونَ

2:10

ه/ة
يَسْتَهْزِئُ

2:15

 

B. La prononciation franche – الجَهْرُ

 

Définition : Elle correspond à l’arrêt de la respiration lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune. Ceci est réalisé par l’arrêt de la circulation de l’air au le point de sortie de la lettre. La caractéristique de la prononciation franche – الجَهْرُ se retrouve dans les lettres suivantes:

 

ع-  غ -  ق-  ل-  م - ن - و-  ي - ء - ب - ج-  د - ذ - ر- ز - ض - ط - ظ

 

Exemples de la prononciation franche – الجَهْرُ

 

Lettres

Exemples

Sourate/verset

ء
يُؤْمِنُونَ

2:3

ب
قَبْلِكَ

2:4

ج
يَجْعَلُونَ

2:19

د
ادْعُوا

2:23

ذ
وَإِذْ قَالَ

2:30

ر
أَأَنذَرْتَهُمْ

2:6

ز
رِزْقًا لَّكُمْ

2:22

ض
فَقُلْنَا اضْرِب

2:60

ط
أَفَتَطْمَعُونَ

2:75

ظ
وَإِذَا أَظْلَمَ

2:20

ع
لَّا يَعْلَمُونَ

2:13

غ
فِي طُغْيَانِهِمْ

2:15

ق
وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ

2:3

ل
ذَٰلِكَ الْكِتَابُ

2:2

م
أَمْ لَمْ تُنذِرْهُمْ

2:6

ن
تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ

2:25

و
يُقِيمُونَ

2:3

ي
لَا رَيْبَ

2:2

 

3.  La dureté – الشِّدَّةُ,  la douceur – الرَّخاوَةُ et l’intermédiation – التَّسوط

 

A. La dureté – الشِّدَّةُ

 

Définition : la dureté correspond à un fort arrêt du son lors de la prononciation de la lettre lorsqu’elle porte un soukoune. Elle est correspond aux lettres suivantes :

 

ء - ب - ت - ج - د - ط - ق - ك

 

La dûreté – الشِّدَّةُ a pour effet de forcer la prononciation du son de la lettre lorsque celle-ci atteint la fin de son point de sortie.

 

B. La douceur – الرَّخاوَةُ

 

Définition : c’est la continuation douce du son lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune. Ces lettres sont les suivantes :

 

ظ - ث - ح - خ - ذ - ز - س - ش - ص - ض - غ - ف - ة/ه - و - ي

 

C. L’intermédiation – التَّسوط

 

Définition : c’est une modération entre les deux caractéristiques précédentes. Le son de la lettre à la fois n’est pas ni coupé net, ni prolongé. Cette caractéristique se retrouve dans les 5 lettres suivantes :

 

ل - ن - ع - م - ر

 

Exemples de l’intermédiation – التَّسوط

 

Lettre

Exemple

Sourate/verset

ل
أَنزَلْنَاهُ

97:1

م
أَنْعَمْتَ

1:7

 

4. La fermeture – الإِطْباقُ et l’ouverture – الإنْفِتاح

 

A La fermeture – الإِطْباقُ

 

Définition : c’est le contact entre le dessous de la langue avec la partie supérieure du palais à proximité de la bouche. Cette caractéristique est nécessaire quelle que soit la voyelle (haraka) portée par la lettre.

 

La prononciation de la lettre par la fermeture – الإِطْباقُ  s’effectue de manière fermée et couverte. Autrement dit, lors de la prononciation, la langue est élevée de manière à couvrir le palais tandis que la bouche reste presque fermée.

 

La caractéristique de la fermeture se retrouve dans les lettres suivantes :

 

ص - ض - ط - ظ

 

Exemples de la fermeture :

 

 

B. L’ouverture – الإنْفِتاح

 

Définition : la séparation de la langue du palais supérieur, prononçant ainsi d’une manière ouverte la lettre. La prononciation de l’ouverture- الإنْفِتاح s’effectue d’une manière ouverte. Au cours de la prononciation, la langue ne couvre pas le palais et la bouche reste ouverte.

 

La caractéristique de l’ouverture- الإنْفِتاح se trouvent dans les lettres suivantes :

 

ي - و - ه - ن - م - ل - ك - ق - ف - غ - ع - ش - س - ز - ر - ذ - خ - ح - ج - ث - ت - ب - ء

 

Exemples de l’ouverture :

 

 5. L’écoulement – الإِذْلاقُ et la prononciation nette – الإصْماط

 

A. L’écoulement – الإِذْلاقُ

 

Définition : cette caractéristique porte sur la vitesse avec laquelle les lettres sont prononcées en raison de la facilité de leur articulation. La prononciation de l’écoulement الإِذْلاقُ  se fait de manière lisse et facile. Cette caractéristique se retrouve dans les lettres suivantes :

 

ن - م - ل - ف - ر - ب

 

La zone de prononciation de ces lettre, c’est-à-dire, le bord de la langue et de la bouche à savoir les lèvres, peut être considérée comme étant un des facteurs de simplicité et la facilité de prononciation.

 

B. la prononciation nette – الإصْماط

 

Définition : Lors de la prononciation, il est nécessaire d’apporter un certain effort. La caractéristique de la prononciation nette se retrouve dans les lettres suivantes :

 

ي - و - ه - ك - ق - غ - ع - ظ - ط - ض - ص - ش - س - ز - ذ - د - خ - ح - ج - ث - ت - ء

 

6. L’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ et l’abaissement –  – تَرْقِيقٌ -الإِسْتِفْعال

 

A. L’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ

 

Définition : c’est l’élévation du dessous de la langue vers l’arrière supérieure de la bouche lors de la prononciation de la lettre, peu importe la voyelle supportée par la lettre. Au cours de la prononciation, l’arrière de la langue est élevé vers le palais supérieur. Cela produit un son épais et enroulé dans toute la cavité buccale.

 

La caractéristique de l’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ  se retrouve dans les sept lettres suivantes :

 

خ - ص - ض - ط - ظ - غ - ق

 

Pour l’élévation, la langue est tout juste posée tandis que pour l’abaissement, il y a réellement un contact entre la langue et le palais.

 

Exemples de l’élévation:

 

Exemples de l’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ

إِقْ

قُ

قِ

قَ

إِغْ

غُ

غِ

غَ

 

B.  l’abaissement – تَرْقِيقٌ -الإِسْتِفْعال

 

Définition : l’abaissement ou l’enfoncement de l’arrière de la langue du palais supérieur de la bouche lors de la prononciation de la lettre. Au cours de la prononciation, la langue ne se pose pas, mais elle est maintenue vers le bas lors de sa position normale. Cette position de la langue vers le bas  provoque un son plat et la cavité buccale est vide. La caractéristique de l’abaissement est retrouvée dans les lettres restantes.

 

Conclusion

 

Nous avons vu dans cette première partie les caractéristiques des lettres ayant une modalité opposée. Il conviendra de faire attention lors de la prononciation des lettres lors de la récitation du Coran.

Pour apprendre la prononciation correcte et parfaite des lettres, il conviendra d’écouter fréquemment le Coran et de prononcer ces lettres avec un enseignant compétent.

Vous pouvez vous exercer en effectuant le quiz lié à ce cours de Tajwid du Coran.

 La leçon suivante s’intéressera aux caractéristiques n’ayant pas de modalité opposée.

Questions