Skip to content

Les femmes et le Ramadan

Le Ramadan est un pilier fondamental de l’Islam, profondément ancré dans la spiritualité, la purification, et la dévotion.

 

Allah dit dans le Saint Coran : « Ô vous qui avez cru! On vous a prescrit as-Siyâm (le jeûne) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, afin que vous atteignez la piété. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 183). 

 

Ce mois sacré offre à chaque musulman, homme et femme, l’opportunité de se rapprocher d’Allah, de purifier son cœur et son âme.

 

Le jeûne, au-delà de l’abstinence de nourriture et de boisson, est un exercice de discipline spirituelle, de patience et de compassion.

 

Dans cette période de dévotion intense, les femmes musulmanes rencontrent des spécificités liées à leur foi et à leur pratique du jeûne. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a dit : « N’est-ce pas que lorsqu’elle (la femme) a ses règles, elle ne prie pas et ne jeûne pas? » (Rapporté par Al-Bukhari). 

 

Ce hadith souligne la compréhension et la miséricorde d’Allah envers les conditions physiques des femmes, leur accordant une dispense du jeûne durant leurs menstrues. 

 

Cette exemption, loin d’être une contrainte, est une manifestation de la sagesse divine, reconnaissant les besoins et les défis spécifiques auxquels les femmes sont confrontées.

 

La question du rattrapage des jeûnes manqués devient alors un aspect important de leur spiritualité durant et après le Ramadan. 

 

Allah, dans Sa miséricorde infinie, offre des voies pour maintenir la dévotion et la proximité spirituelle, même en dehors du jeûne traditionnel. 

 

Il est crucial de discuter de ces sujets pour permettre à chaque femme de vivre pleinement le Ramadan, en embrassant toutes les facettes de sa spiritualité et en contribuant à la richesse de la pratique islamique.

 

En abordant ces spécificités avec ouverture et compréhension, nous enrichissons notre appréciation collective du Ramadan. Cela renforce non seulement notre foi individuelle mais aussi notre unité en tant que communauté musulmane, célébrant la diversité des expériences et des pratiques qui nous rapprochent d’Allah.

I. Le Statut du Jeûne pour les Femmes pendant le Ramadan

Le jeûne durant le mois sacré de Ramadan est une obligation pour tous les musulmans adultes et sains, hommes comme femmes. 

 

Cette égalité fondamentale dans l’observance du jeûne est ancrée dans les enseignements du Coran et de la Sunna, reflétant la justice et la miséricorde d’Allah envers Ses serviteurs.

 

Égalité Fondamentale dans l’Obligation du Jeûne

 

Le Coran stipule clairement l’obligation du jeûne pour tous les croyants, sans distinction de genre : « Ô vous qui avez cru! On vous a prescrit as-Siyam (le jeûne) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, afin que vous atteignez la piété. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 183). 

 

Ce verset souligne l’universalité du jeûne, un pilier conçu pour élever la spiritualité et la conscience d’Allah chez chaque musulman.

 

Exceptions à l’Obligation du Jeûne

 

Toutefois, l’Islam reconnaît les différences physiologiques et les besoins spécifiques des individus, accordant des dispenses pour ceux qui ne peuvent pas jeûner en raison de difficultés de santé, de voyage, ou d’autres raisons valables. 

Pour les femmes, ces exceptions incluent les périodes de menstrues et de lochies, durant lesquelles elles sont exemptées du jeûne.

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a affirmé cette exemption dans plusieurs hadiths, dont un rapporté par Al-Bukhari : « N’est-ce pas que lorsqu’elle (la femme) a ses règles, elle ne prie pas et ne jeûne pas? ». 

 

Ce hadith met en évidence la compréhension et la considération d’Allah pour les conditions naturelles des femmes, leur permettant de ne pas jeûner pendant ces périodes sans encourir de péché.

 

La Sagesse Divine derrière les Exceptions

 

Ces dispenses ne sont pas des signes d’inégalité mais plutôt des preuves de la sagesse et de la miséricorde d’Allah, Qui connaît le mieux les capacités et les limites de Ses créatures. L’Islam, en tant que religion de facilité, vise à ne pas imposer de difficultés inutiles à ses adeptes. 

 

Allah dit : « Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 185).

II. Les Règles et les Menstrues : Comprendre les Dispenses

La dispensation accordée aux femmes de ne pas jeûner pendant leurs menstrues est un aspect de la législation islamique qui reflète la profonde compréhension et la miséricorde d’Allah envers Ses créatures. 

 

Cette exemption repose sur des fondements solides dans la Sunna du Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) et souligne l’importance accordée à la santé et au bien-être dans l’Islam.

 

Clarification des Raisons Islamiques Exemptant les Femmes de Jeûner Pendant Leurs Menstrues

 

Les menstrues sont une condition naturelle qui peut affecter la capacité physique et le bien-être général des femmes.

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a reconnu cela et a clairement indiqué que les femmes ne devraient pas jeûner pendant cette période. 

 

Aïcha, que Dieu soit satisfait d’elle, rapporte : « Nous avions l’habitude de rompre notre jeûne (ne pas jeûner) pendant nos périodes menstruelles, et puis nous devions compenser les jours manqués plus tard. » (Rapporté par Bukhari et Muslim). 

 

Ce hadith illustre non seulement l’exemption accordée, mais aussi l’obligation de compenser les jours de jeûne manqués, soulignant le respect des commandements divins tout en tenant compte des besoins spécifiques des femmes.

 

Importance de la Santé et de la Préservation du Corps en Islam

 

L’Islam accorde une grande importance à la préservation de la santé et du bien-être. Allah dit dans le Coran : « Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 195). 

 

Bien que ce verset s’adresse à un contexte plus large, les savants de l’Islam l’ont également interprété comme un commandement de prendre soin de sa santé physique. 

 

En exemptant les femmes de jeûner pendant leurs menstrues, l’Islam reconnaît les défis physiques et émotionnels que cette période peut impliquer, et montre une voie de miséricorde et de facilité, conformément à la sagesse divine.

 

La dispensation du jeûne pendant les menstrues est donc une manifestation de la miséricorde d’Allah, qui allège le fardeau des obligations religieuses en période de difficulté physique ou de santé. 

 

Cette approche équilibrée assure que la pratique religieuse ne vient pas au détriment de la santé, reflétant la beauté et la compassion de la législation islamique.

 

En somme, les dispenses accordées aux femmes pendant leurs menstrues pour ne pas jeûner pendant le Ramadan sont un exemple éloquent de la compréhension islamique des besoins humains et de la priorité accordée à la santé et au bien-être. 

 

Ces règles soulignent la flexibilité et la miséricorde inhérentes à la loi islamique, permettant aux femmes de pratiquer leur foi de manière qui respecte leur corps et leur santé.

III . Le Rattrapage des Jeûnes : Planification et Conseils

Le rattrapage des jours de jeûne manqués pendant le Ramadan est une obligation pour ceux qui ont été exemptés pour des raisons valides, telles que les menstrues pour les femmes. 

 

Cette section fournit des orientations sur la manière et le moment appropriés pour rattraper ces jeûnes, en s’appuyant sur les enseignements du Coran et de la Sunna, ainsi que sur des conseils pratiques pour faciliter ce processus.

 

Explications sur la Manière et le Moment de Rattraper les Jeûnes Manqués

 

Allah, dans Sa miséricorde, a accordé une grande flexibilité pour le rattrapage des jours manqués. 

Le Coran stipule : « […] et celui d’entre vous qui est malade ou en voyage, alors [il jeûnera] un nombre égal d’autres jours. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 184). 

 

Bien que ce verset s’adresse directement aux malades et aux voyageurs, le principe de compensation s’applique également aux femmes qui ont manqué des jours de jeûne en raison de leurs menstrues.

 

D’après Aïcha (que Dieu soit satisfait d’elle), elle a dit : « Il nous arrivait de manquer des jours de Ramadan (à cause des menstrues) et nous ne les rattrapions que dans Cha’ban, juste avant le Ramadan suivant. » (Rapporté par Bukhari et Muslim). 

 

Ce hadith montre que le rattrapage peut être effectué à tout moment avant le Ramadan suivant, offrant ainsi une grande souplesse pour accomplir cette obligation.

 

Conseils Pratiques pour Organiser le Rattrapage des Jours Manqués

 

  • Planification Personnalisée : 

 

Tenez compte de votre santé et de vos capacités individuelles pour planifier le rattrapage. Il n’est pas nécessaire de jeûner les jours manqués de manière consécutive si cela vous met mal à l’aise ou affecte votre santé.

 

  • Utilisation des Jours Favorables : 

 

Profitez des jours où le jeûne est traditionnellement encouragé, comme les lundis et les jeudis, ainsi que les jours blancs (13e, 14e, et 15e jour de chaque mois lunaire), pour rattraper les jeûnes manqués.

 

  • Intention Nocturne :

 

Rappelez-vous de formuler l’intention de jeûner pour le rattrapage pendant la nuit, avant l’aube, conformément à la pratique générale du jeûne.

 

  • Équilibre et Modération : 

 

Assurez-vous de maintenir un équilibre dans votre alimentation et votre hydratation entre les jeûnes, surtout si vous rattrapez pendant les mois chauds ou lorsque les jours sont longs.

 

  • Solidarité et Soutien : 

 

Si possible, organisez des sessions de rattrapage en groupe avec des amis ou des membres de la famille qui ont également des jeûnes à rattraper. Cela peut offrir un soutien moral et rendre l’expérience plus enrichissante spirituellement.

 

En suivant ces conseils et en s’appuyant sur la flexibilité offerte par les enseignements islamiques, le rattrapage des jeûnes manqués peut être accompli de manière qui respecte à la fois les obligations religieuses et le bien-être personnel.

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

IV. Spiritualité et Dévotion Hors Jeûne

 

Même pendant les périodes où le jeûne n’est pas possible, comme durant les menstrues, les femmes ont de nombreuses opportunités de s’engager spirituellement et de continuer à cultiver leur relation avec Allah. 

 

Voici des conseils sur comment maintenir une pratique spirituelle riche et significative durant ces moments, appuyés par des enseignements et des pratiques islamiques.

 

  • Lecture du Coran en dehors de la manipulation directe du mushaf

 

Bien que la manipulation directe du mushaf (le texte physique du Coran) ne soit pas recommandée pour les femmes en période de menstrues, cela ne les empêche pas de s’engager avec le Coran de manière significative.

 

 L’écoute de récitations coraniques, la lecture de traductions ou de tafsir (commentaires coraniques) sont d’excellentes manières de rester connectées au Coran.

 

 Allah dit : « Et quand tu récites le Coran, Nous mettons entre toi et ceux qui ne croient pas à l’au-delà, un voile masqué. » (Sourate 17, Al-Isra, verset 45).

 

Ce verset souligne l’importance de l’interaction avec le Coran pour la guidance et la réflexion spirituelle, indépendamment de la méthode.

 

  • Dhikr, Dou’as et Écoute de Conférences ou Récitations Coraniques

 

Le dhikr (la mention d’Allah) et les dou’as (invocations) sont des pratiques spirituelles puissantes qui peuvent être effectuées à tout moment. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Les exemples du dhikr par rapport à Allah sont comme l’exemple d’un homme poursuivi par l’ennemi jusqu’à ce qu’il atteigne un fort et s’y protège contre eux. De même, le serviteur ne peut se protéger contre le Diable que par le dhikr d’Allah. » (Rapporté par At-Tirmidhi). 

 

Cela montre que le dhikr est une protection spirituelle et une source de paix, accessible à tous, indépendamment de leur état de pureté physique.

 

  • Participation à des Œuvres de Bienfaisance et à la Préparation du Repas de l’Iftar

 

Les actes de bienfaisance et le service à la communauté sont fortement encouragés en Islam et peuvent être une source de récompenses immenses, surtout pendant le Ramadan. 

 

Participer à la préparation de l’iftar pour la famille ou la communauté, ou s’engager dans des œuvres de charité, sont des manières d’exprimer sa dévotion et son amour pour Allah et pour Ses créatures. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le plus utile aux autres. » (Rapporté par Al-Bukhari). 

 

Cela souligne l’importance de la générosité et du service, qui sont des aspects clés de la spiritualité musulmane.

 

Ces pratiques offrent des voies alternatives pour les femmes de s’engager spirituellement pendant leurs périodes de menstrues, leur permettant de continuer à cultiver leur foi et leur proximité avec Allah. 

La spiritualité en Islam est vaste et inclusive, offrant à chacun des moyens de se rapprocher d’Allah, indépendamment des circonstances personnelles.

V. Questions Fréquentes  sur les Femmes et le Ramadan

Le Ramadan est un moment de dévotion intense pour les musulmans du monde entier.

 

Cependant, les femmes peuvent avoir des questions spécifiques concernant le jeûne, surtout en ce qui concerne les aspects uniques de leur expérience spirituelle. 

 

Voici des réponses à certaines de ces questions fréquentes, appuyées par des enseignements islamiques.

 

Peut-on jeûner pendant les premiers signes des menstrues ?

 

Le jeûne doit être interrompu dès l’apparition des menstrues. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a instruit les femmes de ne pas jeûner pendant leurs menstrues, car c’est une période qui nécessite une exemption pour des raisons de pureté rituelle et de bien-être physique.

 

 Aucun verset coranique ou hadith spécifique ne mentionne explicitement le moment exact de l’arrêt du jeûne à l’apparition des signes, mais la guidance prophétique est claire sur le fait que les femmes en période de menstrues sont exemptées du jeûne. 

 

La sagesse ici réside dans la miséricorde et la facilité que l’Islam souhaite pour ses adeptes, comme Allah dit : « Allah veut pour vous la facilité, et Il ne veut pas la difficulté pour vous. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 185).

 

Comment gérer la fatigue et les obligations quotidiennes pendant le jeûne ?

 

La gestion de la fatigue et des obligations quotidiennes pendant le jeûne peut être un défi, surtout pour les femmes qui peuvent avoir des responsabilités familiales supplémentaires. 

 

Il est recommandé de planifier à l’avance, de s’assurer une alimentation saine et équilibrée lors du suhoor (repas avant l’aube) et de l’iftar (rupture du jeûne), et de se reposer autant que possible. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Prenez le suhoor car dans le suhoor il y a une bénédiction. » (Rapporté par Bukhari et Muslim). 

 

Cela souligne l’importance d’un repas pré-jeûne nourrissant pour aider à maintenir l’énergie tout au long de la journée. De plus, il est conseillé de prioriser les obligations religieuses et de réduire les activités non essentielles pour conserver son énergie.

 

Conseils pour celles qui jeûnent pour la première fois.

 

Pour celles qui jeûnent pour la première fois, il est important de se rappeler que le jeûne est autant une épreuve spirituelle qu’une pratique physique. 

 

Commencez par renforcer votre intention (niyyah) pour le jeûne, en cherchant à plaire à Allah et à bénéficier des récompenses spirituelles du Ramadan. Familiarisez-vous avec les règles du jeûne et les pratiques recommandées, telles que la prière, la lecture du Coran, et l’engagement dans des actes de charité. 

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a encouragé les musulmans à rechercher la porte du Rayyan au Paradis, qui est réservée à ceux qui jeûnent : « Il y a une porte au paradis appelée Ar-Rayyan, et ceux qui jeûnent entreront par elle le Jour de la Résurrection, et personne d’autre qu’eux n’y entrera. » (Rapporté par Bukhari et Muslim). 

 

Cela souligne l’importance et la valeur du jeûne dans l’Islam. Enfin, n’hésitez pas à demander de l’aide et des conseils à des membres plus expérimentés de la communauté musulmane.

 

Ces réponses visent à fournir des orientations basées sur les enseignements islamiques pour aider les femmes à naviguer dans leurs expériences uniques du jeûne pendant le Ramadan, en soulignant la miséricorde, la sagesse et la facilité que l’Islam apporte dans la pratique du jeûne.

 

Conclusion

 

La célébration du Ramadan est un pilier central de l’Islam qui réunit tous les musulmans, hommes et femmes, dans un esprit de foi, de dévotion et de communauté. 

Les femmes jouent un rôle crucial dans la perpétuation des traditions spirituelles et culturelles de ce mois sacré, enrichissant la pratique religieuse de leur perspective unique et de leur engagement profond.

 

Réaffirmation de la Place Importante des Femmes dans la Célébration du Ramadan

L’Islam reconnaît et valorise la contribution des femmes à la vie spirituelle et sociale de la communauté. 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Les femmes sont les sœurs complémentaires des hommes. » (Rapporté par Abu Dawood et authentifié par Al-Albani). 

Ce hadith souligne l’égalité fondamentale entre hommes et femmes dans la quête de la piété et le service à Allah, y compris pendant le Ramadan.

 

Encouragement à Vivre ce Mois Sacré avec Foi, Patience et Dévotion

Le Ramadan est une opportunité de se rapprocher d’Allah, de renforcer sa foi et de purifier son âme.

Allah dit dans le Coran : « Ô vous qui avez cru! Cherchez secours dans la patience et la Salat. Allah est avec ceux qui sont patients. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 153). 

Ce verset nous rappelle l’importance de la patience et de la persévérance dans notre pratique religieuse, particulièrement pendant le jeûne du Ramadan.

 

Prendre Soin de sa Santé et Respecter les Directives Islamiques

Il est essentiel de maintenir un équilibre entre les obligations spirituelles et le bien-être physique. L’Islam enseigne la modération et la miséricorde, permettant des dispenses et des ajustements pour ceux qui en ont besoin. 

Comme Allah dit : « Allah veut pour vous la facilité, et Il ne veut pas la difficulté pour vous. » (Sourate 2, Al-Baqara, verset 185). 

Ce principe de facilité et de miséricorde devrait guider notre approche du jeûne, en veillant à ne pas compromettre notre santé dans notre zèle religieux.

En conclusion, le Ramadan offre à chaque musulmane une précieuse occasion de croissance spirituelle et de réflexion personnelle. En vivant ce mois sacré avec foi, patience et dévotion, tout en prenant soin de leur santé et en respectant les directives islamiques, les femmes peuvent pleinement participer à et bénéficier des bénédictions et des récompenses de ce temps béni. 

 

Nos élèves parlent de Nous

Quelques témoignages de nos étudiants nous ayant rejoints et partageant leur expérience avec grand plaisir.

Stephen K.
Stephen K.
Utilisateur vérifiéUtilisateur vérifié
4/5

Je ne peux que dire du bien pour le moment car j'ai fait un essai de cours de fiqh qui m a plus ,de ce fait j'ai souscrit a des cours de fiqh.et ma fille a fait un essai de cours d arabe qui nous a plus aussi a moi ainsi qu'à elle de ce fait j ai souscrit des cours pour elle qu'elle commence cette semaine in chaa Allah.cependant le seul reproche comme je l'ai dit au directeur ou directrice c'est que communiquer seulement par mail n'est pas concevable pas du tout pratique pour plusieurs et maintes raisons.meme avec les enseignants le fait de ne pas avoir leur numéro WhatsApp etc complique les choses .j'ai eu a faire à d autre merkez et leur communication est plus direct on sait qui est le directeur on sait qui est notre enseignant avec qui nous pouvons communiquer directement.
Mais a part ça je recommande le centre aldirassa pour le peu que j'ai vu

Il y a 7 jours
Younes Meddourene
Younes Meddourene
Utilisateur vérifiéUtilisateur vérifié
5/5

Cour, et Professeur sérieux, toujours a l'heure. Allahi hafdhkoum

Il y a 1 mois
Mamadou Amadou
Mamadou Amadou
Utilisateur vérifiéUtilisateur vérifié
4/5

Cours satisfaisant.Le Programme est bien organisé.

Il y a 2 mois
Anonymous
Anonymous
Utilisateur vérifiéUtilisateur vérifié
3/5

Salam Aleykoum, j'ai effectué un cours d'essai. J'ai ensuite décidé de prendre quelques cours. Il y a eu quelques difficultés pour avoir l'enseigante avec qui j'ai effectué l'essai. Une nouvelle enseignante m'a été attribué. J'ai réalisé un cours avec elle, à la fin du cours j'ai dû redefinir mes objectifs personnels d'apprentissage car le cours ne correspondait pas à mes attentes. J'espère que l'enseignante saura adapter son enseignement à mes besoins qui sont àméliorer ma lecture et ma fluidité. Qu'Allah nous facilite à améliorer notre comportement et nous facilite dans l'apprentissage des sciences utiles. Amine

Il y a 2 mois
Samir Glovert
Samir Glovert
Utilisateur vérifiéUtilisateur vérifié
5/5

Très bien le prof prend son temps l'échange est fluide et clair

Il y a 3 mois

L'ARABE POUR LES DEBUTANTS

VOTRE E-BOOK GRATUIT

ebook-arabic-for-beginners.png

E-book gratuit offert par l’Institut Al-dirassa pour apprendre la langue Arabe

OÙ POUVONS-NOUS VOUS ENVOYER VOTRE EBOOK GRATUIT ?

L'ARABE POUR LES DEBUTANTS

VOTRE E-BOOK GRATUIT

ebook-arabic-for-beginners.png

E-book gratuit offert par l’Institut Al-dirassa pour apprendre la langue Arabe

OÙ POUVONS-NOUS VOUS ENVOYER VOTRE EBOOK GRATUIT ?

L'ARABE POUR LES DEBUTANTS

VOTRE E-BOOK GRATUIT

ebook-arabic-for-beginners.png

E-book gratuit offert par l’Institut Al-dirassa pour apprendre la langue Arabe

OÙ POUVONS-NOUS VOUS ENVOYER VOTRE EBOOK GRATUIT ?